Grossesse : 10 raisons d’aller consulter aux urgences obstétricales

La période de grossesse peut être parfois stressante et soulever de nombreuses questions. La question se pose souvent de devoir aller ou non aux urgences de l’hôpital le plus proche. Nous allons donc tenter de résumer les 10 raisons d’aller consulter aux urgences obstétricales.

Les urgences obstétriques sont ouvertes 24h/24 et 7jours/7. En cas de doute, vous pouvez appeler la maternité avant de vous y rendre. Une sage-femme ou un autre professionnel de santé sera toujours disponible pour vous répondre.

  • 1) Perte de liquide

Si vous avez l’impression de perdre du liquide, il faut aller consulter aux urgences obstétricales.
Vous pouvez rompre la poche des eaux de manière franche : beaucoup de liquide amniotique s’écoulera d’un coup ou vous pouvez simplement fissurer la poche des eaux et donc vous sentir un peu « mouillée » et perdre du liquide goutte à goutte. Si vous êtes à terme > 37 SA et si le liquide est bien clair, vous pouvez vous permettre de prendre une douche tranquillement et rassembler toutes vos affaires calmement avant de partir à la maternité.
Si vous n’êtes pas à terme, il faut aller consulter le plus rapidement possible aux urgences obstétricales.
À votre arrivée, la sage-femme vous prenant en charge pourra être amené à réaliser un test pour s’assurer que vos pertes soient bien du liquide amniotique.

Attention : La perte du bouchon muqueux n’est pas une raison de consulter en urgence si elle n’est pas accompagnée de contractions utérines régulières et +/- douloureuses.

  • 2) Saignements

En cas de saignement pendant la grossesse, il est conseillé de venir consulter afin de vérifier d’où proviennent les saignements. Si vous vous mettez à perdre beaucoup de sang d’un coup, n’hésitez pas à appeler les services d’urgence pour qu’ils vous transporte à la maternité la plus proche.

Si votre professionnel de santé vient de vous examiner le col de l’utérus, il est normal de « saignotter » légèrement après et de retrouver un peu de sang sur sa culotte ou en s’essuyant aux toilettes.

  • 3) Fièvre

Une fièvre > 38°C est un motif de consultation aux urgences obstétricales, ne prenez pas d’antipyrétique (ex : paracétamol) avant de vous rendre à l’hôpital pour que les soignants puissent objectiver une hyperthermie à votre arrivée et réaliser tous les bilans nécessaires.

  • 4) Chute

En cas de chute sur le ventre ou de traumatisme abdominale, un passage aux urgences s’impose pour vérifier la vitalité de votre bébé grâce à un monitoring ainsi qu’une échographie.

  • 5) Bébé inactif

Si vous avez l’impression que votre bébé bouge moins que d’habitude (ou plus du tout) vous pouvez essayer de le stimuler et d’être plus attentive à ses mouvements : allonger vous sur votre canapé et manger quelque chose de sucré (le sucre stimule les bébés). Si malgré cela, votre bébé reste moins réactif ou n’est pas comme d’habitude, vous devez aller à la maternité pour réaliser un monitoring ainsi qu’une échographie afin de contrôler sa réactivité.

  • 6) Contractions utérines

Si vous n’êtes pas à terme (c’est-à-dire < 37 SA), essayez de vous détendre chez vous, dans un lieu calme, vous pouvez prendre un bain chaud et voir si les contractions passent. Vous pouvez aussi prendre 2 comprimés de phloroglucinol et 1 gramme de paracétamol pour atténuer les contractions. Si les contractions persistent malgré tous ces conseils, il faut se rendre à la maternité pour que vous soyez examiné et que l’on puisse objectiver ou non des contractions au monitoring.

Si vous êtes bien à terme, nous vous conseillons généralement d’attendre que les contractions deviennent bien régulières /5min pendant 2h, si elles sont plus espacées, il est probable que vous ne soyez pas en début de travail.
Attention : ces conseils sont donnés à titre indicatifs ! Certaines femmes ne ressentiront que 2 contractions et seront bien avancée dans le travail, d’autres pour qui ce sera le contraire. Il n’y a pas vraiment de règles en obstétrique.
Dans tous les cas, si la douleur des contractions n’est pas supportable pour vous, nul besoin de chronométrer vos contractions, venez consulter à la maternité.

  • 7) Douleurs abdominales

En cas de douleurs abdominales non soulagées par les antidouleurs, il faut aller consulter aux urgences obstétricales.
Si vous ressentez une douleur très vive et brutale au niveau du ventre (en coup de poignard) associée à des pertes de sang noirâtres il faut venir consulter en urgence.

  • 8) Maux de tête et troubles visuels

En cas de maux de tête persistant et/ou troubles auditifs ou visuels, d’un gonflement brutal des jambes, des doigts ou du visage : il faut venir consulter sans attendre à la maternité. Nous pouvons suspecter une pathologie spécifique de la grossesse : la pré-éclampsie.

  • 9) Démangeaisons ou vomissements

Si vous présentez des démangeaisons importantes sur tout le corps, des vomissements importants il est aussi conseillé de venir consulter aux urgences obstétricales.

  • 10) Le terme

Si vous n’avez pas accouché le jour du terme prévu (41 SA), vous aurez un RDV à la maternité pour réaliser un monitoring, une échographie et +/- un examen du col. Si tous les critères sont bons vous rentrerez à la maison et dans 48h vous serez convoquée de nouveau pour réaliser le même check-up. Si vous n’avez pas accouché à 41 SA + 5j, l’équipe obstétricale sera amenée à déclencher l’accouchement.

Pour tout ce qui ne concerne pas directement la grossesse : gastroentérite, angine, otite, entorse, douleurs dentaires aller consulter votre médecin généraliste, dentiste.
Pour ce qui n’est pas urgent : hémorroïdes, mycose, remontée acide etc aller consulter votre médecin généraliste ou votre sage-femme.

En cas de doute vous pouvez appeler les urgences obstétricales pour demander un avis sur votre venue ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[]