Rééducation périnéale : conseils pour la rééducation du périnée post partum

La rééducation du périnée est une étape essentielle suite à tout accouchement qu’il est important de ne pas négliger au risque d’avoir des séquelles par la suite. Nous allons donc tout vous expliquer afin que vous puissiez appréhender cette dernière étape de votre grossesse sereinement.

Qu’est-ce que le périnée ?

Le périnée est un ensemble de muscles qui se situent autour de la vulve et de l’anus et qui va avoir pour rôle de soutenir le rectum, le vagin et la vessie. C’est lui qui va permettre d’assurer une continence urinaire et fécale ainsi que participer à une vie sexuelle épanouie.

Pourquoi rééduquer son périnée ?

Pendant les neuf mois de votre grossesse vos abdominaux vont s’étirer afin de faire de la place pour le bébé et cela aura pour conséquence de ne plus protéger le plancher pelvien du fait d’un relâchement des tissus. Ainsi, si vous ne rééduquer pas correctement votre périnée il y a un fort risque que vous soyez confrontés à des fuites urinaires, en particulier lors d’un effort, d’un fou rire ou d’une quinte de toux. De plus, une mauvaise rééducation peut être la cause de prolapsus, aussi appelé descente d’organes, et ce même de nombreuses années plus tard ou au moment de la ménopause. Enfin, vous pourriez être confrontée à une altération de votre plaisir lors de vos relations sexuelles.
Le besoin de rééducation concerne toutes les femmes mais cela prendra différentes formes et les besoins ne seront pas les même pour toutes. En effet, le programme sera adapté en fonction du déroulement de la grossesse, des conditions de l’accouchement, de l’état du périnée post-partum, d’éventuels signes montrant un mauvais état du périnée et du ressenti de la jeune maman.

Comment rééduquer son périnée après un accouchement ?

Vous pouvez tout à fait commencer à rééduquer votre périnée toute seule au bout d’une semaine post-accouchement mais en général les jeunes mamans attendent le rendez-vous de suivi qui intervient six semaines après l’accouchement. Ainsi, vous serez orientée vers une sage-femme, un masseur-kinésithérapeute ou un gynécologue qui établira un programme de rééducation périnéale composé de cinq à dix-huit séances, bien que la plupart des jeunes mamans en font dix.
Les séances durent en moyenne une trentaine de minutes et auront pour but de prendre conscience de son périnée et de le verrouiller, à la fois au repos et à l’effort. Il existe trois méthodes principales de rééducation qui peuvent être combinées. Tout d’abord, la méthode manuelle qui consiste en un toucher vaginal qui va aider la patiente à comprendre, à stimuler et à ressentir ses muscles du périnée. Deuxièmement, la méthode de biofeedback ou rétrocontrôle, où une sonde est placée dans le vagin et va mesurer les contractions afin de pouvoir se rendre compte du travail du périnée, que la maman contractera. Enfin, la dernière est l’électrostimulation où une sonde est une nouvelle fois placée dans le vagin mais cette fois-ci elle enverra de légères impulsions électriques pour forcer le périnée à se contracter. Il est normal que lors des premières séances vous ayez du mal à ressentir et à faire travailler votre périnée mais il ne faut absolument pas vous décourager et faire quotidiennement les exercices conseillés par votre médecin.
Certaines activités peuvent également aider à rééduquer votre périnée notamment du yoga, du pilates, une approche posturo-respiratoire mais aussi certains sports comme la natation, l’escalade, le roller ou le vélo. De plus ne pas porter de charges trop lourdes et adopter une bonne posture auront grandement tendance à favoriser une rééducation rapide et durable.

Les jeunes mamans ont la chance d’avoir dix séances remboursées par la Sécurité Sociale et il n’y a donc aucune raison de s’en priver car les conséquences peuvent être compliqués à gérer. Il est donc important de trouver le temps de faire ces séances correctement et de continuer à faire de petits exercices même une fois la rééducation terminée.

Pour en savoir plus, voici une vidéo explicative sur la durée, les exercices et des conseils pour une rééducation du périnée :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.