Prurit : pourquoi la peau du ventre gratte pendant la grossesse ?

De nombreux maux plus ou moins contraignants peuvent apparaître avec la grossesse et l’un d’eux est le prurit. Il s’agit d’une affection de la peau qui provoque des démangeaisons et des picotements et qui peut toucher tout le corps, bien que ce soit souvent concentré sur les mains, les pieds et le ventre. Ce problème touche environ 20% des femmes enceintes et il est donc important d’en parler car bien que ce soit en général bénin, dans 5 grossesses sur 1000 cela peut être entraîner des complications. Il existe également des astuces simples pour diminuer les démangeaisons.

Origines du prurit

Dans la majorité des cas c’est le changement hormonal et l’afflux sanguin plus important que d’habitude qui va dessécher la peau et provoquer cette envie de se gratter. De plus, le fait que votre peau s’étire à mesure que votre ventre s’arrondit peut accentuer le phénomène. Le prurit peut survenir à tout moment de la grossesse et disparaître aussi vite ; bien que ce soit assez fréquent pendant le troisième trimestre en particulier sur les vergetures de l’abdomen.
Dans les cas les plus rares c’est un mauvais fonctionnement du foie qui sera à l’origine des démangeaisons. Les acides biliaires ne sont plus éliminés par la bile et ils s’accumulent donc sous la peau. Lorsque c’est d’origine hépatique cela survient en général à partir de la trentième semaine de grossesse et apparait dans la paume des mains et la plante des pieds en premier. En outre, les études ont montré qu’il y a une prédisposition génétique.

Traitement contre le prurit

Si vous avez le moindre doute sur l’origine, et donc la gravité, de votre prurit n’hésitez pas à consulter afin qu’on vous prescrive une prise de sang qui déterminera si l’origine est hépatique ou non.
Dans le cas d’une origine hépatique il faudra un traitement médicamenteux qui contrera l’accumulation des sels biliaires. Vous aurez de plus besoin d’une surveillance accrue (bilans hépatiques hebdomadaires, monitoring et échographies) car si cela s’aggrave trop il y a des risques pour votre bébé. Ainsi, dans les cas les plus complexes dès que les poumons de votre bébé seront assez développés votre accouchement sera déclenché afin d’éviter toute conséquence.

Dans les cas bénins votre médecin peut vous prescrire un traitement local pour les démangeaisons mais la plupart du temps il vous conseillera uniquement de vous hydrater la peau à l’aide d’une crème hydratante. Il faut dans ce cas privilégier des lotions apaisantes riches en vitamine E ou du beurre de cacao. En revanche il existe quelques astuces simples qui peuvent vous aider à mieux vivre le prurit. Il est ainsi recommandé d’éviter les bains ou douches trop chaudes mais de privilégier les bains froids qui apaiseront les démangeaisons. De plus, il faut choisir des vêtements amples et en coton afin de ne pas irriter votre peau qui est déjà fragilisée et la laisser respirer. Placer un humidificateur chez vous, et plus particulièrement dans votre chambre, peut vous aider car les irritations sont souvent encore plus désagréables la nuit et peuvent vous causer des insomnies. Enfin, un conseil qui peut paraître basique mais ne vous grattez pas car cela crée un cercle vicieux en vous démangeant d’autant plus.

Comme nous l’avons dit cela peut apparaître et disparaître de façon aléatoire pendant toute la durée de votre grossesse. Quoi qu’il arrive ne vous inquiétez pas le prurit disparaît dans les quelques jours suivant l’accouchement et ce ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir face à la dose d’amour que vous ressentirez en regardant votre bébé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[]