Moustiques et piqûres d’insectes : comment protéger bébé ?

Les piqures de moustiques provoquent naturellement des rougeurs, des gonflements et des démangeaisons. Cela est dû au fait que pendant la piqure, les insectes injectent dans la peau leur salive et, dans certains cas, leurs venins qui seront détectés par l’organisme comme des éléments étrangers. Les effets indésirables de la piqure sont donc des réactions de défense de l’organisme. Mais voilà, ces effets sont plus intenses chez les bébés. Beaucoup de parents redoutent donc les piqures d’insectes qui peuvent parfois provoquer des étourdissements, le gonflement de la bouche et du visage ou encore des difficultés respiratoires. Comment protéger les bébés de ces piqures d’insectes ?

Limitez l’exposition de bébé aux insectes

Lorsque vous devez sortir dans des endroits où il y a des points d’eaustagnants et en forêt, la meilleure solution est de bien couvrir bébé pour éviter qu’il se fasse piquer par les insectes. Pensez à lui faire porter des vêtements longs et fermés qui couvrent bien son corps, un chapeau et des souliers. Évitez les vêtements aux couleurs sombres qui attirent les insectes. Préférez les vêtements clairs. Si bébé se déplace en poussette, utilisez un filet de mailles pour éviter que les insectes l’atteignent. Par ailleurs, éloignez bébé des objets et des aliments trop parfumés qui attirent également les insectes.
Nous avons même opté pour une moustiquaire quand Little B. était tout petit et que sa chambre était très exposée aux moustiques.

Que faire en cas de piqure ?

Si bébé a déjà été piqué, vous pouvez laver la partie enflée avec de l’eau froide et du savon. Appliquez ensuite une compresse d’eau froide pour soulager bébé. Mélanger l’eau à du bicarbonate de soude est aussi une solution envisageable pour soulager bébé. Si les effets indésirables persistent et deviennent plus intenses, l’usage de différentes crèmes comme ceux à base de cortisone est envisageable. La calamine est aussi un remède souvent utilisé pour diminuer les effets d’une piqure d’insecte. Il faut, néanmoins, savoir qu’elle apaise les démangeaisons, mais n’agit pas sur les enflures. Si, au bout de deux jours, les enflures ne diminuent pas ou s’infectent, il faut directement se rendre chez un médecin qui prescrira le traitement adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.