Durée, indemnités, démarches : tout savoir sur le congé maternité

conge-maternite

Travail et grossesse riment toujours avec congé de maternité. En France, le code de travail définit un congé accordé aux salariées enceintes afin de le leur donner du temps de préparer l’arrivée de l’enfant et de profiter pleinement de ses premiers instants. Qui peut profiter de ce congé de maternité et comment en bénéficier ?

Qu’est-ce que le congé de maternité ?

Le congé de maternité est une période de dispense de travail accordée aux femmes enceintes. Cette période qui dure au minimum 16 semaines est répartie avant et après la naissance de l’enfant. Malgré l’arrêt de travail, la salariée enceinte profite d’un versement d’indemnité journalière par la sécurité sociale. Bien sûr, ce versement se fait sous condition.

À qui profite le congé de maternité ?

Le congé de maternité est accordé à toutes les femmes salariées enceintes, sans considération du poste et de l’ancienneté. Le congé de maternité est obligatoire. Le non-respect de cette procédure représente donc une infraction au Code du travail et peut exposer l’employeur à certaines sanctions.

Comment profiter du congé de maternité ?

Pour jouir pleinement de ses droits, la salariée doit informer son employeur de son état en lui faisant parvenir un certificat médical. Elle devra également informer l’employeur sur les dates d’arrêt et de reprise d’activité. Le Code du travail ne fixe pas un délai pour dépôt de ce certificat médical. En revanche, il est conseillé à toute salariée enceinte de l’envoyer à son employeur le plus tôt possible.

La durée du congé de maternité

En principe, le congé de maternité dure 16 semaines, dont 8 en congé prénatal et 8 autres en congé poste natal. La répartition de ces périodes de congé de maternité peut toutefois faire l’objet d’un arrangement entre la salariée et l’employeur. En cas de naissance prématurée, les semaines prénatales seront reportées dans la période de congé postnatal. La durée du congé de maternité peut aussi changer (entre 16 et 46 semaines) en fonction du nombre d’enfants à naître et déjà prise en charge dans le foyer.

Les indemnités

La CPAM (Caisse primaire d’Assurance maladie) assure l’ensemble du revenu net de la salariée pendant le congé de maternité. Le revenu de base qui sert à calculer son montant est celui constaté au cours des trois derniers mois. Pour profiter de cette indemnité journalière, la salariée doit remplir certaines conditions comme une cotisation au cours d’au moins six mois avant la date de cessation d’activité.

Crédit photo : Magicmaman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.