Diversification alimentaire : quels aliments privilégier et lesquels éviter ?

dme-diversification-alimentaire

Le lait avec lequel bébé est nourri exclusivement lors de ses premiers mois ne lui suffit plus à un certain âge. Ces besoins en nutriments évoluent et il a besoin de découvrir d’autres aliments, d’autres goûts et de nouvelles textures. On parle alors de diversification alimentaire. Cette diversification ne doit pas être trop brusque, le système digestif de bébé étant encore fragile. Voici donc quelques conseils pour réussir la diversification alimentaire de votre bébé ?

À quel moment commencer la diversification ?

Il est vivement conseillé de nourrir bébé exclusivement au lait jusqu’à son sixième mois. La diversification alimentaire commence donc généralement lorsque bébé a six mois. Cependant, il est possible d’introduire certains aliments dans le régime alimentaire de bébé dès son cinquième mois.

Une diversification qui se fait par étape

La diversification de l’alimentation de bébé doit se faire de manière très progressive. Elle s’étend sur plusieurs mois, jusqu’à ce que l’enfant soit en âge de suivre le même régime que ceux des adultes. Il est conseillé de donner à bébé un aliment à la fois. Cela permet d’identifier les aliments qui peuvent provoquer des allergies ou des indigestions chez bébé. Par ailleurs, veillez toujours à lui donner de petites quantités d’aliments et à ne pas arrêter l’allaitement au sein ou au biberon pendant la diversification.

Quels aliments privilégier ?

Les petits pots, les compotes et les purées sont à privilégier au début (vers 5 mois ou 6 mois). Choisissez des légumes verts comme la courgette, les brocolis ou encore les artichauts. Quelques jours après les légumes, donnez à bébé des fruits jaunes comme la pomme, les poires, les oranges et les abricots. Ces aliments devront être préparés en compotes ou en purée.

Progressivement, intégrez d’autres aliments comme les légumineuses et la viande de poisson et de volailles et les œufs dès le 7e mois. Évitez les charcuteries et les viandes trop grasses. À cet âge, vous pouvez aussi lui donner des pommes de terre. Vers 9 mois, les petites pâtes et les croûtons de pain peuvent être introduits dans son alimentation.

Les produits laitiers, à l’exception du fromage, ne devront être donnés à bébé qu’après sa première année. Soyez bien attentif aux réactions du corps de bébé. S’il présente une intolérance, excluez directement l’aliment mis en cause.

Les autres aliments comme les boissons sucrées et les bonbons ne pourront être consommés que vers 18 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.