Bébé nageur : à quel âge emmener bébé à la piscine ?

Les séances de bébés nageurs sont devenues très populaires, vulgarisées par des vidéos qui ont fait le buzz sur la toile. Aujourd’hui, de plus en plus de parents décident d’initier leurs enfants au milieu aquatique dès leurs plus jeunes âges. Comme eux, vous souhaitez également inscrire votre bout de chou à une séance de bébé nageur ? Voici tout ce qu’il faut savoir pour vous lancer dans cette expérience.

À quel âge bébé peut-il commencer à patauger ?

En principe, l’âge minimal pour participer à une séance de bébé nageur est de 4 mois. La majorité des établissements ce type d’activités impose cet âge limite aux parents. Dans certains cas, il faut attendre le sixième mois de l’enfant pour qu’il puisse patauger dans une piscine. Dans tous les cas, il est primordial de demander l’avis d’un pédiatre avant de se lancer. Il sera alors apte à décider si bébé peut commencer à se baigner avec toute la famille. D’ailleurs, certains établissements demandent un certificat de non-contrindication à la pratique de bébés nageurs émis par un pédiatre lors de l’inscription.

La durée des séances

Lors des premières séances, il est recommandé de laisser bébé dans l’eau pendant de courts délais (moins de 10 minutes). Les parents pourront alors augmenter progressivement la durée des séances. Lorsqu’il refuse d’aller dans l’eau, il ne faut pas l’y forcer. Cela pourrait en effet causer des traumatismes et encourager la phobie des eaux chez l’enfant. Pour les bébés de moins de 9 mois, une séance de bébé nageur ne doit pas dépasser les 30 minutes pour éviter qu’il prenne froid. Chaque séance doit aussi se dérouler sous l’assistance d’un accompagnateur. Les parents jouent généralement ce rôle d’accompagnateur, mais il existe également des spécialistes certifiés.

Les précautions à prendre

Il est fortement déconseillé de laisser bébé se baigner lorsqu’il a un rhume ou qu’il est malade. Il doit être en parfaite santé lors des exercices aquatiques. Pensez également à utiliser une crème ou un autre produit hydrophobe qui protègera la peau de bébé pendant les séances. Le chlore, utilisé pour traiter les eaux dans les piscines, peut en effet irriter la peau de bébé, mais aussi augmenter les risques d’allergies par voie aérienne. Après chaque séance, n’oubliez pas de bien rincer la peau de bébé et de l’enduire d’une crème hydratante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.