Allaitement : tout savoir sur la montée de lait

L’allaitement est une aventure qui peut être source d’angoisses et d’inquiétudes pour les jeunes mamans qui se retrouvent parfois désorientées, notamment face à la montée de lait. Nous allons donc vous donner l’essentiel des informations pour vivre cette étape sereinement.

A quel moment survient la montée de lait ?

Le processus d’allaitement est automatiquement déclenché chez toutes les femmes, que vous accouchiez par voie basse ou par césarienne. En effet, c’est l’expulsion du placenta en faisant baisser le taux d’hormones placentaires qui enclenche la sécrétion d’hormones prolactines responsables de votre lactation. La montée de lait à proprement parler est unique car cela fait précisément référence au moment où votre colostrum, ce liquide jaunâtre riche en micronutriments, lipides, vitamines et anticorps se transforme en lait. Cela survient généralement autour du troisième jour suivant la naissance mais pas d’inquiétude, pour certaines femmes il faut parfois attendre cinq ou six jours. Votre bébé pourra évidemment se nourrir quand même pendant cette période grâce justement à ce colostrum.

Chaque femme est bien sûr libre de choisir ou non d’allaiter son enfant et si vous ne souhaitez pas le faire, sachez que vous pouvez le signaler à votre sage-femme qui vous donnera des conseils pour des remèdes naturels qui diminueront ou bloqueront cette montée de lait.

Comment se manifeste la montée de lait ? La montée de lait est-elle douloureuse ?

Evidemment il existe des différences entre les femmes mais les principaux signes sont des seins très tendus, une poitrine nettement plus grosse et cela peut être assez douloureux. On observe parfois également une légère fièvre, qui disparaitra très rapidement. Vous serez soulagée de ces divers maux dès lors que votre bébé aura tété. Toutefois si une gêne persiste ou si c’est trop désagréable, vous pouvez masser légèrement vos seins sous une douche chaude ou les couvrir d’une serviette froide.

Est-il possible de favoriser la montée de lait ?

Le principal allié de votre allaitement est votre bébé. C’est lui qui en tétant va favoriser votre production de lait. La première tétée en salle d’accouchement est donc essentielle pour la montée de lait. Ainsi il est très important de prendre son temps, si les conditions le permettent évidemment, car cela restera non seulement un souvenir inoubliable mais permettra également de débuter votre aventure de l’allaitement avec votre enfant de façon optimale. La succion de votre enfant va aider votre corps à sécréter de la prolactine ainsi que de l’ocytocine qui est l’hormone responsable de l’éjection du lait par vos seins. Lors de cette tétée précoce il faut laisser votre bébé trouver tout seul votre sein, grâce à l’odeur, car cela l’aidera à adopter une bonne position ce qui sera bénéfique pour vous, afin d’éviter des crevasses par exemple, et pour lui, afin de ne pas absorber trop d’air et se nourrir correctement.

Il est conseillé de mettre votre bébé au sein le plus souvent possible, notamment dans les premières semaines, car cela stimulera votre production de lait et aidera à ce que votre corps s’autorégule. L’allaitement à la demande est donc la solution idéale même si elle peut être fatigante pour la jeune maman. De plus, cela évitera au maximum les engorgements qui peuvent se révéler très douloureux. Toutefois, si vos seins vous font souffrir car vous sentez que votre bébé n’a pas assez bu, nous vous conseillons de vous aider d’un tire-lait pour vider l’excédent.

Que faire en cas de difficultés ?

La clé de la réussite est d’écouter son corps et son bébé afin de trouver votre propre rythme. Malgré tout, si des difficultés persistent les conseillères en lactation, les sages-femmes ou les associations telles que Leche League sauront vous aiguiller. L’arrêt de l’allaitement et la diminution de la montée de lait doivent également être suivies pas des spécialistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[]