Contractions de Braxton Hicks : comment reconnaître et calmer ces “fausses” contractions ?

Ressentir des contractions alors que vous êtes encore loin du terme peut vous angoissez mais il s’agit en général de simples contractions de Braxton Hicks. Nous allons donc tout vous expliquer sur ce phénomène de fausses contractions.

Contractions de Braxton Hicks : de « fausses contractions » ?

Les contractions de Braxton Hicks surviennent principalement au cours du troisième trimestre mais, dans le cas où ce n’est pas votre premier enfant, cela peut arriver dès le deuxième trimestre. Elles auront lieu en fin d’après-midi et en soirée car elles peuvent être accentuées par une activité trop intense dans la journée. Vous ressentirez une sensation de gêne comme si le bas de votre ventre était compressé. Les femmes comparent souvent la douleur ressentie à celle des règles. Cela ne doit pas être plus douloureux ni provoquer de pertes, dans le cas contraire il faut consulter votre médecin. Il est même possible de pouvoir observer ces contractions à l’œil nu car votre ventre aura tendance à se déformer et prendre une forme plus pointue pendant quelques secondes. Afin de différencier ces fausses contractions des vraies, vous pouvez également vous référer à leur durée et leur espacement. Ainsi, elles doivent être irrégulières et ne pas augmenter dans le temps ; elles durent environ trente seconde et surviennent une ou deux fois par heure. Un autre critère est le fait qu’elles doivent se calmer assez vite si vous appliquer les conseils que nous verrons plus bas.

Les médecins évoquent deux explications pour ces contractions de Braxton Hicks : le fait que le col se prépare à l’accouchement et le but de maintenir un tonus musculaire de l’utérus ; dans tous les cas voyez les comme une répétition de votre corps en vue de votre accouchement. Il ne sert donc à rien de vous inquiéter car il ne s’agit en aucun cas d’un signe de début de travail puisque votre col ne se dilatera pas.

Que faire pour calmer les contractions de Braxton Hicks ?

Normalement les contractions de Braxton Hicks disparaissent rapidement mais afin de les soulager vous pouvez mettre en place certaines astuces. Tout d’abord vous détendre et lever le pied. En effet, la fatigue augmente la sensation de gêne et la force des contractions. Il est donc important d’écouter votre corps et de vous allonger lorsque vous en ressentez le besoin. De plus, vous devez vous ménager sur certains gestes du quotidien comme porter les courses car cela appuie sur votre utérus et va favoriser sa contraction.
La chaleur est un allié de taille pour détendre les muscles et donc soulager votre utérus. Prenez donc un bain chaud ou posez un oreiller de queues de cerise sur votre bas ventre. La position allongée, notamment sur le côté gauche, sera également pus propice à soulager les contractions.

N’oubliez pas que votre utérus est un muscle et il a donc besoin d’être hydraté afin de ne pas se raidir et se crisper. Vous devez donc boire beaucoup d’eau mais vous pouvez également faire des tisanes de framboisier.
Enfin, certaines activités peuvent aider à faire disparaître les douleurs liées aux contractions de Braxton Hicks. Ainsi, une marche lente, le yoga ou encore de l’acuponcture ont des vertus apaisantes dans cette situation. En revanche, il n’est pas recommandé de faire de trop longs trajets, peu importe le moyen de locomotion, car les vibrations accentuent la contraction de l’utérus.

Bien que ces contractions soient fausses elles sont utiles pour préparer lentement votre corps au travail intense que sera votre accouchement. N’hésitez pas en revanche à appeler votre médecin ou sage-femme au moindre doute, ils sauront vous rassurez et vous conseillez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[]